Du renfort pour ton confort

Lorsque tu sors de ta Zone de Confort, ce n’est jamais définitif. Tu le fais pendant une période de Dépassement de Soi, puis tu reviens dans ton confort pour profiter de ce que tu as acquis. En effet, cette sortie t’a permis de te développer, d’enrichir ta vie… Tu vas donc vivre plus confortablement dans une Zone de Confort plus étendue. Et à tout moment, tu pourras t’offrir un nouvel Effort pour ajouter du Renfort à ton Confort…

La vidéo du jour, qui est aussi un bilan de notre Mastermind de lundi, te permettra de mieux comprendre ce principe, et de l’appliquer à chaque fois que tu te diras «Ah si j’étais…» ou «Ah si j’avais…» :

Téléchargement du fichier Excel

Posted in Semaine 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 COMMENTS

Danièle - posted on 18/03/2018 16:21

Limpide qd tu expliques mais visiblement pas autonome pour me poser les bonnes questions. (Heureusement qu’il me reste 20 ans pour progresser 😕😂). J’ai du mal à voir comment transformer ces phrases. Certaines plus concrètes que d’autres et certaines avec une connotation négative ou défaitiste? Par exemple gagner en confort (positif) si pas de projet (négatif). Juste jeter cette pensée idiote ou s’en servir pour au contraire se dire que rester « légume » n est pas envisageable? Est-ce à transformer systématiquement en action, que ce soit pour faire, renoncer ou recadrer? Pour juger si ce n’était qu’une parole « en l’air  » et donc le besoin de formuler qq chose de plus constructif? Est-ce que pour réussir un projet, on doit tendre à ce que chaque besoin monte de niveau dans la pyramide? La pyramide est-elle une évaluation de la maturité et/ou du bien fondé de l’objectif? De l atteinte du résultat?

Reply
Lise - posted on 18/03/2018 19:11

Je vois que tu as classé mon besoin en besoin de pouvoir, pfff ce different que j’ai avec le pouvoir me poursuit !!
Mais effectivement tes interprétations sont très personnelles… Elles me font tiquer car certaines choses ne me parlent pas… Perdre quelque kilo n’apporte pas forcément une meilleur santé… Ect…

Bref c’est hyper interressant de voir à quel point on se met des barrières, et en meme temps je me sens hyper découragée de voir que ma contribution reflète selon toi un accomplissement niveau 2 sur l’échelle de Maslow…
Je vais réfléchir à tout ça…

Reply
Stéphane SOLOMON - posted on 18/03/2018 22:06

Pourquoi classes-tu le mot pouvoir dans les mauvais mots ?
N’existe-t-il pas un bon pouvoir comme il existe un bon argent ?

Rien, mais absolument rien de ce que je présente ne mérite une vision négative, même si je me trompe. Tu es ton premier juge, et comme je ne comprends pas ce qui a pu te mettre dans ce ressentiment, ce serait peut-être intéressant de se confronter (sainement) sur ce qui te trouble à ce point.

Si tu le souhaites, bien sûr.

Reply
Stéphane SOLOMON - posted on 18/03/2018 22:30

Après t’avoir répondu, j’ai pris le temps de jeter un coup d’oeil sur ta phrase :

«Si j’avais les épaules plus solides, je pourrais transformer mes rêves en projets».

Lorsque j’ai lu «épaules plus solides», je n’ai pas pensé Pourvoir, mais Super-Pouvoir (celui des super-héros), mais je n’allais pas créer un thème rien que pour ça, le mot Pouvoir, n’ayant (pour moi) aucune connotation péjorative, bien au contraire.

Il me semble que tu as su apprécier le mot «Manipulation» sous un angle plus humaniste. C’est le tour de «Pouvoir», et ça me paraît urgent et important…

Pour ce qui est de classement de Maslow en niveau 2, ça concerne la bout de phrase «transformer mes rêves en projets»… Dit comme ça, ça donne l’impression que tu as atteinte les hautes sphères (celles du rêve), et que tu veux redescendre sur terre. Ça fait donc penser à l’instinct de conservation (niveau 2).

Si j’avais su que ça venait de toi, j’aurais plutôt misé sur une formulation maladroite ou une participation à la va-vite. Car si j’ai bien compris, tu voulais dire :

– Je veux mettre en place des projets qui me permettront de réaliser mes rêves.

Là on est plutôt dans une aspiration de niveau 5. Ce n’est plus du tout la même dimension.

L’autre possibilité serait que c’est moi qui aie mal communiqué en disant vraiment quelque chose du genre «transformez vos rêves en projets»… Et si j’ai vraiment dit, ça, il va falloir me dire où, pour que je commence par formuler des excuses, puis que j’explique ce que j’ai vraiment voulu dire.

Reply
Michel - posted on 18/03/2018 21:33

Ah ces 2 petites lettres s et i, « si », quel puissant moteur de procrastination et d’auto-sabotage.
Merci Stéphane pour cet éclairage qui m’invite à passer à l’action. Car c’est justement en passant à l’action que je pourrais satisfaire mes besoins. Et mes désirs. Et m’accueillir moi-même. Et gagner en confiance.

Reply
Jean-louis Autissier - posted on 19/03/2018 06:42

Merci !
Ce que je comprends c’est que mes termes que je place dans mes phrases, avec ta relecture, font partie de mes pensées limitantes !
Il n’y a pas forcément lieu d’avoir entière confiance pour commencer à déléguer !
De même l’humour peut s’acquerir en le pratiquant malgré ma susceptibilité.. Il suffit d’être attentif à l’énoncé de mon humour ainsi qu’à mettre un frein conscient à cette susceptibilité en étant pro actif dans cette pratique.
Donc faire le premier pas hors confort peut ‘e coûter que celui-ci, le 2 ème se fait avec confort élargi et joie sereine d’avoir osé!

Reply
FrédéricV - posted on 19/03/2018 16:23

Synchronicité !
Je travaille actuellement sur la pyramide de Maslow dans l’interrogation des peurs qui limitent l’intention, le passage à l’action quand elles ne les bloquent pas !!!
Merci pour cette lecture/interprétation intéressante qui demande un temps d’appropriation.
Mais comme « je sais que je ne sais pas », l’élan de la curiosité devrait me permettre d’aller vers …

Reply

Laisser un commentaire