L’Appropriation (2/2)

Je pourrais faire tout un programme sur les techniques d’Appropriation. Ce sont des clefs qui mènent vers l’autonomie et l’épanouissement. Les commentaires sous l’article d’hier en témoignent.

Je retiens, par exemple, une partie de la proposition de José, qui consiste à appliquer la Loi du Septième et non du Vingtième. En effet, si tu n’aspires pas à devenir millionnaire, au lieu de rejeter la «Loi du Vingtième» en la jugeant à travers tes biais, il suffit de simplifier cette loi : Tu veux t’acheter un iPhone dernier-cri à 1.000€ ? Inutile d’attendre un disponible de 20.000€, tu peux envisager cet achat dès que ta richesse atteindra 7.000€.

A moins de trouver une idée géniale, tu ne deviendras pas millionnaire en appliquant la Loi du Septième, mais tu pourras changer la courroie de distribution de ta voiture avant la catastrophe, sans passer par une maison de crédit, et en souriant à ton garagiste au moment de régler la facture. Garagiste que tu retourneras voir pour acheter la belle voiture de tes envies, tous les 7 ans…

Si la discipline de la Loi du Septième te semble encore difficile à acquérir, tu pourras tenter la «Loi du Tiers» ou de la «Loi de la Moitié». Ce qui est sûr, c’est que jamais une personne ne s’endette en respectant une discipline qui consiste à toujours dépenser moins que ce qu’elle possède.

Je rappelle, car les lectures biaisées sont nombreuses dès qu’il s’agit d’argent, que nous ne parlons pas de ce qui est stricte nécessaire. Un téléphone à 100€, juste pour téléphoner, n’entre pas dans la catégorie des produit haut de gamme et n’est pas soumis à la discipline proposée. De pus, côté prise de décision, une bonne hygiène financière (même basée sur la «Loi de la Moitié») te permet de l’acheter sans tergiverser et sans chercher la «bonne affaire» qui te permettra d’économiser 20€. Tu achètes sans procrastiner ce dont tu as Besoin, et tu appliques la Loi appropriée en ce qui concerne tes Envies.

A quelle richesse aspires-tu ?

Toujours en suivant les commentaires laissés par les participants, j’ai eu le plaisir de m’arrêter sur plusieurs propositions de remplacer l’Argent par le Temps. Bien joué ! Ce lien créatif entre notre mastermind de lundi et notre technique du jeudi fait honneur à ce programme !

Et si ta richesse, c’était ton temps ? En particulier le temps qui te permet d’Aller Vers…

Pour Aller Vers tes projets de vie, tu ne peux pas dépenser ton temps en futilités. C’est aussi évident que pour la dépense d’argent : autorise-toi à en garder pour ton «million» !

En l’appliquant au Temps, la «Loi du Vingtième» reste toujours mesurable : tu disposes de 24 heures par jour, donc tu peux dépenser 1h12 en futilités qui ne correspondent à aucune stratégie qui te permet d’Aller Vers. Attention : dormir fait partie des besoins fondamentaux, et même si tu as besoin de 8 heures, cela n’entre pas dans le calcul des «dépenses haut de gamme» (c’est comme un téléphone de base). En revanche, si tu veux t’offrir 4 heures de grâce matinée, on  entre dans la catégorie haut de gamme.

Mais que se passe-t-il pour une personne malade qui a besoin de 12 heures de sommeil ? La réponse est simple : elle en a Besoin donc son Appropriation doit être spécifique à sa situation. Veille à bien adapter tes appropriations à ta situation particulière. Si tu sors d’une dépression, une extension de ton temps de loisirs représente également un Besoin fondamental. Et comme pour l’argent, rappelle-toi que si tu utilises l’essentiel de ton temps en loisirs (et notre société ne manque ni de loisirs, ni de propositions aguichantes pour remplir nos journées d’actions non productives), c’est ton «Aller Vers» qui tu ralentis.

Et que se passe-t-il si j’a

Un secret libérateur

L’article d’hier se termine par un point d’interrogation :

«Il y a toutefois un secret de millionnaire, qui vient supplanter cette première loi. Il est prioritaire, imparable, essentiel ! C’est d’ailleurs le seul principe qui devrait te pousser à utiliser de l’argent que tu n’as pas encore ! Saurais-tu me dire quel est ce secret ?»

Là encore, Bravo ! Celles et ceux qui se sont livrés à cet exercice subsidiaire ont su reconnaître L’INVESTISSEMENT comme un pratique qui vient supplanter, voire ridiculiser la Loi du Vingtième, car s’enrichir ne consiste pas uniquement à limiter les dépenses. Il convient, bien évidemment d’augmenter les entrées d’argent.

Lorsqu’on parle d’investissement, beaucoup de gens pensent au coup de pouce que l’on peut donner à des secteurs comme l’immobilier ou les start-up. Mais très peu de gens pensent à investir en soi. Car si la phrase «Tu as en toi et autour de toi tout ce qu’il faut pour réussir…» est un beau mantra, elle implique obligatoirement une pratique alignée sur ce principe : enrichir ce qu’il y a en toi et autour de toi, et ce, à mesure que tu progresses vers le million. En ce qui concerne cet investissement-là, il n’y a pas de limite ! J’irais même plus loin en précisant que les économies réalisées sur les produits haut de gamme servent justement à financer l’investissement en Soi.

Si tu as l’intention de te lancer dans la vidéo, un ordinateur, un bon logiciel de montage ainsi qu’une formation adaptée représentent un excellent investissement, qui n’entre pas dans la Loi du Vingtième. Une bonne formation, ainsi que quelques coachings sur la prise de parole face à la caméra pourrait également s’avérer nécessaire, et il ne s’agit surtout pas de lésiner sur les moyens. Tu peux même t’autoriser à contracter un crédit si tu n’en as pas les moyens de t’offrir ce type d’nvestissement. En revanche, acheter cet ordinateur pour battre ton record de «Candy Crush» est une dépense qui entre dans le cadre de la Loi du Vingtième. C’est le même objet, mais ce n’est pas le même compte. Investir n’est pas dépenser…

Nouvelle appropriation

C’est à toi de terminer cet article en t’appropriant le secret libérateur de l’investissement. Comment pourrais-tu t’approprier ce deuxième secret autour du Temps, ou de toute autre richesse qui est la tienne ? Et que donnerait un joli melting pot de tout ça ?

Bonne appropriation,

Stéphane

Posted in Semaine 5

Répondre à JOSE Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 COMMENTS

JOSE - posted on 02/03/2018 18:17

Première réaction à l’article, j’aime beaucoup le concept de « grâce » matinée.
Trainer au lit avec grâce, c’est quand même extraordinairement plus élégant que devenir gras en dormant.
Ca me remet en congruence avec la pratique!
🙂

Reply
Stéphane SOLOMON - posted on 03/03/2018 22:53

Je te fais grâce de mon commentaire 😉

Reply
CHRISTELLE - posted on 02/03/2018 21:43

Je reprends le calcul en temps : 24h – 8h de sommeil, ça me laisse 16h dans ma journée.
Si je considère la loi du vingtième, je devrais considérer que si j’investit 45-50min à faire quelquechose de futile et qui ne me fait pas aller vers mon objectif, alors… ??
Oups ma réflexion bloque là!
Un grimlins…

Ah! repenser à ma situation :
Quelle est ma forme actuelle pour savoir à combien de temps « pour moi » je devrais m’accorder en tant que BESOINS et mieux estimer le temps lié à mes ENVIES ou à mon objectif Aller Vers…
Bonne question!

Reply
Stéphane SOLOMON - posted on 03/03/2018 22:55

Pourquoi tant de gens considèrent que les heures de sommeil ne sont pas des heures qui font partie de la journée ???

Reply
Fanny - posted on 03/03/2018 14:36

Je pourrais investir selon la loi du 20e, la moitié de mes revenus pour pouvoir accéder à mon projet, ou même moins que ça et augmenter la somme au fur et à mesure que mes revenus augmentent

Reply
Daniele - posted on 03/03/2018 15:46

Si ma richesse est : la vie intense de moments partages (ou juste ressentis) (je ne parle pas spécialement de loisirs), je ne vois comme investissement que de les organiser, y repondre et les apprécier sans aucune « pollution » parce que ces moments sont de la force emmagasinee pour demain.
mais help je suis paumée et n arrive pas à ce que ce soit clair et donc encore moins à l exprimer. Oui cela induit d y consacrer du temps, soit, mais ce n est pas ce que je souhaite dire 😕.

Reply
Jacqueline P. - posted on 04/03/2018 23:21

J’avais préparé hier un petit calcul sur le temps que je pouvais consacrer à ne rien faire de bien malin dans la journée (grasse matinée, sudoku ou nettoyage des mails : c’est fou ce que cela peut consommer de temps si on ne le restreint pas volontairement). L’avantage de la règle des 1/20 c’est qu’elle permet de quantifier le temps « vide » que l’on peut s’octroyer comme un luxe. Bêtement, j’ai oublié de poster mon commentaire. Mais ce n’est pas grave, car d’autres ont développé l’idée avec beaucoup de brio, et cela nous permet d’aller plus loin : que pourrait devenir la notion d’investissement dans le cadre du temps ? D’une part, passer du temps sur des actions qui nous permettront d’en gagner encore plus (on a vu ça il y a quelques jours), et ce temps n’a pas besoin de rester dans les 24h/20 = 1h et 12 mn qui sont octroyables au luxe. OK. Ce qui est plus difficile pour moi, c’est de transposer l’idée d’emprunt, qui permet de dépenser plus que ce qu’on possède pour réaliser une opération qui nous amènera à gagner plus que ce que cela nous coûte. Comment dépenser plus de 24h par jour.. Je ne vois que la solution de se faire aider par d’autres pour réaliser une opération qui nous fera gagner encore plus de temps : aménagements, ou bien réorganisation pour externaliser des tâches qui peuvent l’être? Mais là, l’argent revient en force .. On me l’avait bien dit : « Time is money »

Reply
LETT Arnaud - posted on 05/03/2018 19:35

Je serais super heureux de pouvoir dépenser que 50% de ce dont je dispose ! Faut vraiment que j’y pense et que je m’efforce de l’appliquer (dans la mesure du possible) !

Reply
FrédéricV - posted on 06/03/2018 07:31

A la lecture des différents commentaires, il semblerait que la notion de temps nous échappe !
Le travail de la semaine dernière sur le combat contre nos chèvres nous a bien permis de voir le notion d’investissement en temps qui nous permet de gagner du temps par la suite.(avec un tableau excel intégrant une notion de ratio).
Certes, les journées ne rallongent pas et elles font toujours 24H. mais le temps rendu par l’arrêt de certaines tâches (improductives ou sous-productives) devient un nouvel espace pour….ce que je veux ! Ce nouvel espace est une richesse, les 24H seront toujours dépensées mais la qualité sera différente. Personnellement, j’aimais bien la descente d’escalier dans le noir mais peut-être qu’à un moment donné, cette expérience de vie nous a suffisamment appris et que nous pouvons passer à autre chose.
Suite à l’achat de mon tracteur tondeuse, j’ai vu mon terrain se transformer avec un minimum d’efforts et de temps par rapport à l’ancienne situation avec ma tondeuse tractée. Comment ais-je pu passer autant d’années à souffrir, à pousser, à pester alors que j’avais les moyens de régler ce problème par un simple achat ?

J’adhère à l’information de Stéphane que notre journée fait bien 24H alors que je l’avais chiffrée hors sommeil (16H). Notre sommeil fait partie de nos besoins fondamentaux et fait donc partie de nos dépenses de temps.

La problématique d’appropriation me semble plus se situer au niveau de la dépense de temps considérée comme un luxe.
– José nous propose une matinée de grâce (oups! une grasse matinée).
– Jacqueline, un sudoku, une grasse mat, un nettoyage de mails
Le problème que je rencontre est que ces dépenses de temps ne me semblent pas être un luxe mais un investissement. Un investissement dans ma bonne humeur après une grasse matinée qui me fait me sentir riche, un investissement dans l’entrainement de mes capacités cognitives avec un sudoku, un investissement dans la libération de mon esprit avec tous les pourriels sortis de ma liste de mails…
Voilà une question qui va trotter encore quelques temps dans ma tête ?

Ma conclusion pour l’instant est que tous ces temps rendus disponibles par nos investissement deviennent de nouvelles graines pour un futur différent. Par effet cumulé (D.Hardy), tous ces temps modifient profondément notre futur.

Reply

Répondre à JOSE Annuler la réponse