Recadrage – Système d’Importance

Tu l’as peut-être remarqué, hier un certain nombre de commentateurs ont mis en avant leur côté altruiste. Ce genre de commentaire n’est pas anodin. Il vient en réaction au fait que la technique proposée invite à considérer que le Système doit être construit en fonction de ce qui est important POUR SOI non par rapport aux autres… En revendiquant son altruisme, on vient, d’une certaine manière, contrarier la technique. Ou alors, on cherche à l’adapter…

J’ai reçu un mail plus direct dans ce sens, d’une personne qui ne voulait pas «pourrir l’ambiance dans les commentaires», mais qui trouvait que l’exercice était impossible à faire pour toute personne qui pense à autre chose qu’à son nombril… Voilà qui nous fait une excellente occasion de procéder à un «Recadrage».

Qu’est-ce qu’un Recadrage ? Rien à voir avec la fessé ! En matière de coaching, le «Recadrage» consiste à se placer dans un cadre différent : plus grand ou plus petit, plus précis ou plus vaste, plus ancien ou futuriste, etc. C’est également une technique d’Innovation, de Créativité et de Communication. Voici un exemple de recadrage pour les personnes «incapables» d’établir leur Système d’Importances, par altruisme :

Un Système d’Importance évolutif

J’ai connu un client (chef d’entreprise) qui ne voulait pas embaucher de femmes parce qu’il avait peur qu’elles «tombent enceinte au mauvais moment». Lorsqu’il en embauchait une (nous avons des lois en France), il ne lui confiait jamais de responsabilités ou de missions importantes, de peur qu’elle le laisse en plan… Et puis un jour, ce fut son tour de devenir père : son fils est né et il a pris une grande place dans sa vie. La paternité et la maternité sont alors devenues ses plus grandes Importances.

Ce fut un véritable saut quantique : il a transformé 2 bureaux de son immeuble commercial en crèche et en salle de jeux pour les enfants en bas-âge. Depuis quelques années, les parents peuvent venir au travail accompagnés de leurs enfants, même à l’improviste. Deux puéricultrices ont été embauchées pour l’occasion, et un système de rotation permet aux parents de leur prêter main-forte pendant les heures de travail. Aux dernières nouvelles, chaque place de crèche lui coûtait 8.000€ par an. S’agissant d’une entreprise de taille moyenne, il a dû lutter avec les services sociaux pour créer cette crèche à l’intérieur de sa boite en respectant les innombrables normes imposées. Mais il a fini par mettre en valeur ce qui était important pour lui. Le résultat est impressionnant en terme de motivation : moins de turn-over, un taux d’absentéisme considérablement réduit, un relationnel entre les employés qui dépasse le cadre du «simple collègue», et surtout, une efficacité au travail qui pourrait servir d’exemple à une armée de coachs.

Il en est de m^me pour toi : si tu changes de métier ou de poste, si tu prends ta retraite, si tu crées une entreprise, si tu obtiens une augmentation, si tu hérites d’un bien… il y aura des bouleversements dans ton Système d’Importances. Les évènements qui jalonnent ta vie ont forcément une influence qui, même si tu es très attentionné envers les besoins des autres, auront forcément un fort impact sur ta perception de ce qui est important ou pas… C’est humain ! Et si l’histoire ci-dessus a pris une belle tournure sociale (donc altruiste), il est important de noter que la prise de Conscience est due aux émotions et aux sentiments qui accompagnent la paternité du décisionnaire. Il est donc normal de te reposer les questions existentielles de l’activité ci-dessus régulièrement, afin de t’assurer que tes actions sont toujours alignées sur ce qui est important pour toi.

Blocages d’altruistes

Si tu interprètes mes propos comme l’apologie de l’égocentrisme ou un déni de l’altruisme. Alors rappelle-toi de mon client et de ses actions : sont-elles égocentriques ? Non ! Elles sont juste alignées sur ses Valeurs. Et elles l’ont toujours été, même lorsqu’il avait la phobie des femmes enceintes et des mères de famille.
Rappelle-toi aussi que l’altruiste est beaucoup plus efficace lorsqu’il se donne les moyens d’aider les autres. Beaucoup trop d’altruistes on tendance à réduire leur importance, au point de ne plus pouvoir aider personne… Tout devient important, et il n’y a plus de priorités. A force de vivre dans l’indolence, ces altruistes-là finissent par avoir besoin de se faire assister. La plupart des personnes qui appellent à l’aide dans les services sociaux sont profondément altruistes. C’est du gâchis, puisqu’en acceptant l’idée qu’ils sont importants pour le monde qui les entoure, ils peuvent agir autrement et remplir véritablement leur mission de vie.

L’altruiste est un sage actif, pas une victime

L’altruisme, le vrai, est une attitude de sagesse. C’est loin d’être un acte émotionnel incontrôlé soumis à divers tiraillements venu «des autres» qu’on voudrait aider. Au contraire, c’est un engagement personnel, souvent organisé d’avance. Si tu es altruiste, lorsque tu définis tes importances, tu tiens compte des personnes que tu veux aider.

A la question :

– A quelle occasion me suis-je senti important ces derniers temps ?

Tu répondras :

– Lorsque j’ai installé une pompe à eau dans un village africain.

ou encore :

– Lorsque j’ai fait le clown dans un hôpital pour enfants

Je ne dis pas qu’un altruiste doit forcément agir en fonction de ses intérêt. Je dis juste qu’il est possible de faire LES DEUX. Ne te bloque pas lorsqu’on te demande d’évaluer ce qui est important en fonction de TOI. Plus tu l’accepteras, mieux tu sauras gérer ton temps, tes émotions, ta motivation, ton relationnel…  Tu deviendra alors une personne plus puissante et pus apte à aider les autres. Une personne importante, qui tu donnera davantage, mieux, et plus longtemps.

A++

Stéphane

Posted in Semaine 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


21 COMMENTS

Manuella Douyere - posted on 08/02/2018 07:27

Bonjour Stéphane
Ce qui est important pour moi c est d aller au bout de mon projet de reconversion: licence en VAE et Master.
Bonne journée
Ps : y aura t il 1 replay pour le webinaire que je n ai pas réussi à voir dans son intégralité. C est important pour moi.
Merci
Bien à toi

Reply
Stéphane SOLOMON - posted on 09/02/2018 08:43

J’ai envoyé un e-mail collectif pour l’accès au webinaire. Dis-moi si c’est OK.

Reply
Béné - posted on 08/02/2018 07:45

Voilà qui valide mes 3 importances d’hier. Si je les reprends en les développant grâce à la question »quand me suis-je sentie importante ? » Cela donne :
– Quand j’ai transmis une valeur importante à mes yeux à ma fille / Quand je transmets mon savoir à mes élèves (Transmettre)
– Quand j’ai compris pourquoi mon bébé se réveillait en hurlant et que j’ai pu répondre à son besoin (Comprendre)
– Quand j’ai serré fort ma fille dans mes bras en lui disant des mots d’amour et qu’elle m’a aussi dit des mots d’amour (Aimer)

Au premier abord, mes 3 importances sont tournées vers les autres, mais en fait, elles sont centrées sur moi. Ce sont des moments où je me suis sentie bonne, en phase, compétente.

Reply
Stéphane SOLOMON - posted on 09/02/2018 08:46

Exactement ! On appelle ça une «valence». Suite à une action (qui peut parfois être juste une discussion, voire un monologue intérieur), tu sens que c’est BIEN, que c’est AGREABLE… Peu importe ce qu’en pensent les autres, c’est ton SENTIMENT à toi qui domine et qui fait que tu passes et repasses à l’action.

Reply
Daniele - posted on 08/02/2018 08:22

Effectivement limite je me sens « egoiste ». Peut être qd même mais pour tous et tout ce qui me tient à coeur même si je suis il me semble très sélective (peut être je me protège ainsi ou suis en reaction par rapport à une personne pour qui tt le monde est beau et est gentil et va de deception en deception qui la demolisse) ?. Je n’ai pas encore repondu au post d hier mais je m y engage d ici ce soir! 😉

Reply
Sandrine - posted on 08/02/2018 08:38

Mes importances c’est d’être sereine d’avoir du temps pour mes accompagnements (coaching et travail ) afin de pouvoir créer une entreprise et d’être conférencière. Je suis accompagnatrice de vie à domicile (particularité en accompagnement de fin de vie et je tiens pour mon équilibre à garder ce mi temps pour rester au contact de mes inspirateurs ) et par choix je travaille donc à mi temps.
En 2017 mes heures étaient reparties sur toute la semaine et cela me faisait un 3/4 temps au final et pas assez de temps à mon goût pour pour être sereine posée pour pouvoir avoir du temps la création de mon entreprise. Ma priorité donc avoir du temps. J’ai osé proposer à ma patronne un nouveau planning de clients que j’accompagne en décembre pensant qu’il serait appliqué en février pour ne pas perturber la société dans son organisation. Surprise en janvier mon planning accepté presque en totalité juste un client de changé. J’ai aujourd’hui 2 jours complet de travail et un week-end sur 2 le reste c’est pour mes démarches et autres.
J’étais tellement heureuse que le lendemain de la réception de mon planning je suis allée offrir une bouteille de champagne à ma patronne pour sa réactivité.
Nos besoins et envies respectifs ont été comblés. Gratitude

Reply
Mélina - posted on 08/02/2018 08:47

À quel moment me suis je sentie importante ? En ce moment je me sens importante : un projet de film qui me tient à cœur va sortir en avant première ce soir en région parisienne et c’est en partie grâce à ma contribution. J’aimerais que la loi protège les enfants, en agissant dans ce sens, je me sens importante.

Reply
Sandra - posted on 12/02/2018 18:54

Toi je te déteste !! 😉
A quand la présence de Marion à Nîmes !! 😛

Reply
stephnany - posted on 08/02/2018 09:20

La semaine dernière, on a vendu des crêpes au profit d une association dans l école de ma fille .
Bien sur nous n avions pas assez de crêpes .
Une petite fille était débordée par ses émotions .
Elle s est mise à pleurer.
J ai séché ses larmes , et je lui ai fais une promesse : « demain je te porte des crêpes ».
Sauf que le lendemain est LA journée galère pour moi .
Mais, j ai tenu ma promesse, j ai même fait intervenir mon mari qu’ il vienne récupérer bébé, afin que je puisse tenir ma promesse .
Et j ai réussi, marilou a eu ses 3 crêpes .
Elle m a donner les sous, j ai voulu refuser, mais au final , j ai accepté, j avais rempli ma part du marché, et elle la sienne .
Tout ca pour dire que , je savais que cette petite fille comptait sur moi.
J avais en moi, le costume de wonderwomen qui doit trouver 3 crêpes pour 16 h 45 .c était ma mission.
Et voir le sourire de marilou devant ses crêpes n avait pas de prix .
J ai beau essayer de recadrer, mais, à ce moment là, j étais la plus importante du monde, et j étais la femme la plus heureuse du monde .
Je suis surement hors sujet, mais l altruisme est pour moi un mode de vie, c est mon quotidien, j y puise mon énergie pour me lever le matin, j y puise ma dopamine , sans ces missions que je m impose , ma vie n a pas vraiment de sens.

Reply
Mouloud - posted on 08/02/2018 09:38

j’étais invité a la maison de la culture de ma ville, en rentrant j’ai gardé mon carton d’invitation,
un quart d’heure avant l’entracte je suis sorti pour prendre l’air
et il y avait un jeune qui pour moi était désespéré; je lui demande ce qu’il lui arrive et il me dit qu’il ne peut pas rentrer faute d’invitation
je lui dit c’est tout voila une invitation!
cela fait plus d’un an que cela c’est passé
mais a chaque fois que j’ai besoin d’une bouffée de pure chaleur
j’offre mon carton d’invitation

Reply
stephnany - posted on 08/02/2018 13:05

Merci, c est juste géniale votre attitude .

Reply
Mouloud - posted on 09/02/2018 09:48

Merci Stéphany

Reply
Mouloud - posted on 09/02/2018 20:14

Je t’offre UN CARTON D’INVITATION

Reply
CHRISTELLE - posted on 08/02/2018 10:31

En répondant à toutes les questions suggérées je ne peux toutes les remettre ici, mais c’était vraiment intéressant de l’écrire.

En qqs mots je me sens importante quand
– je suis écoutée dans mes paroles et dans ce que je ressens (positif ou négatif)
– je suis regardée pour ce que je fais
– je me sens bien dans ma peau – ai eu du temps pour ma propre hygiène et non pas seulement consacré du temps à ce que le cadre pour les autres soit agréable –
– j’ai pris le temps de réfléchir, de prendre du recul et de sentir vers quoi j’ai envie d’aller pour, comme un leader, inciter les autres à me suivre sur cette voie.

Reply
FrédéricV - posted on 08/02/2018 12:32

Le calme :
Pour avoir été pendant quelques années un hyperactif (70 à 80 heures de travail par semaine) avec de nombreux projets et pour avoir également vécu pendant une année dans un cabanon de vigne sans eau ni électricité (hypoactif ?), je sais qu’il est important pour moi de ressentir le calme : le calme en moi, le calme autour de moi…. les relations en sont apaisées, riches. Les pensées sont plus claires.

Nature et contemplation :
cette importance reste aujourd’hui grande et encore mal servie. J’apprécie d’être dans la nature : vallon, pré, .. de sentir le vent, le soleil sur ma peau…d’écouter le chant des oiseaux……Ce sont ces moments qui me permettent de me ressourcer, de me sentir en vie et qui me donnent envie de dire « Merci ! ». Je passe une excellente journée lorsque ce « I » est satisfait…

La curiosité :
le monde est riche : riche d’opportunités, riche de savoir, riche de cultures, riche ….
Je m’émerveille toujours lorsque je découvre quelque chose de nouveau : une rencontre vraie, une idée, une technique, un tableau, un film, un plat (miam !), une musique, un lieu …

-Les relations proches et le toucher :
Une journée sans câlin est une journée ratée !

-To be continued…

J’ai déjà un joli programme pour aller vers…

Reply
FrédéricV - posted on 08/02/2018 13:51

Donner et transmettre :
Aider les autres à être heureux, inspirer de la joie, de la gratitude, de l’Amour, inspirer tout court.
Et si je préparais un bon repas pour ce soir ?
😉

Reply
FrédéricV - posted on 08/02/2018 14:12

Et je terminerai en remarquant la belle définition de l’ ALIGNEMENT des actions de Stéphane :
S’assurer que tes actions sont toujours alignées sur ce qui est important pour toi.

J’ai aussi une technique. Je me pose la question « Est-ce que je serais prêt à payer pour obtenir ce « I » ?
Le calme : OUI
Nature et contemplation : OUI
La curiosité : OUI
Les relations proches et le toucher : OUI
Donner et transmettre : OUI

Reply
Charlotte - posted on 08/02/2018 13:34

Je me sens importante quand je me place moi-même au coeur de mes décisions et de mes actions, quand j’écoute mes besoins, quand je crée.

Je me sens importante quand je reçois du soutien ou de l’amour des gens qui comptent pour moi, quand je partage des émotions positives avec les gens qui comptent pour moi, quand je peux serrer quelqu’un dans mes bras.

Je me sens importante quand j’ai le sentiment de ma réussite : quand je réussis à gagner de l’argent avec mes clients, à adopter un comportement qui me parait juste, quand je me dépasse.

Je me sens importante quand je contribue, à mon échelle, à donner corps à ma vision positive du monde.

Reply
LAU - posted on 08/02/2018 17:32

Hello,

Je n’ai pas de doute. J’ai appris par la force des choses qu’on ne peut aider et apporter à l’autre que si on s’est occupé de soi. Sinon, apparaît un écueil et on entre dans l’attente. C’est parce que je me sens libre et que j’ai l’espace du mouvement que je peux accorder de l’attention à l’autre et échanger sereinement.
J’aime bien l’idée de prendre soin de moi parce que cela engendre souvent l’envie de partager et l’occasion de le faire aussi.
Je ne crois pas que l’altruisme soit uniquement tourner vers l’autre et l’extérieur de manière générale. Il vient de l’intérieur, de la sérénité acquise en acquérant la confiance en soi, en ses capacité, en ses erreurs et imperfections. En étant soi dans toute sa dimension physique, sociale et spirituelle.
Bonne soirée.

Reply
Claire - posted on 08/02/2018 19:46

C’est difficile pour moi de trouver l’important. …
Je suis en train de regarder le film i ology, et j’ai la chance d être en pleine formation « apprendre à gérer ses émotions « aujourd’hui et demain (je suis à Paris malgré la neige!) Proposé par mon employeur.
Et tout ça est en train de se mélanger et de m imprégner. Je vais bientôt sortir ma plus belle plume et me lancer.
Surtout je continue d’apprendre à me connaître et ça c’est cool. Pas toujours agréable mais cool.

Reply
Sandra - posted on 12/02/2018 18:59

Il y a un an et demi, j’ai appris que j’existais !
Gratitudes

Reply

Laisser un commentaire